Notre état d’esprit affecte-t-il notre capacité à récupérer d’une maladie

La Kinésiologie est une approche de bien-être qui peut apporter aux malades et aux aidants :

– Avoir une bonne raison de vivre
– Libérer ses émotions réprimées
– Se sentir écouté
– Augmenter ses émotions positives
– Manger mieux
– Se réapproprier son parcours de soin
– Suivre son intuition
– Renforcer sa qualité de vie

Voici des interviews d’experts 

https://theconversation.com/notre-etat-desprit-affecte-t-il-notre-capacite-a-recuperer-dune-maladie-la-reponse-de-cinq-experts-125208

Erica Sloan : Chercheuse stress et cancer 

Les preuves des effets négatifs du stress et de l’anxiété sur notre santé s’accumulent, et nous commençons à en comprendre les bases anatomiques, en particulier le rôle du système nerveux sympathique, qui part de notre cerveau et parcourt notre corps. En cas de stress important, ce système contrôle la réaction de lutte ou de fuite. Bien que cette réponse puisse être adaptative, elle affaiblit le système immunitaire, ce qui limite considérablement la capacité des lymphocytes T et des cellules de l’ immunité innée à faire leur travail. Ce qui est alarmant, c’est que les virus et les cellules cancéreuses « entendent » aussi la réaction de lutte ou de fuite. Or celle-ci les aide à se développer et à échapper au système immunitaire.

Mais toutes les nouvelles ne sont pas mauvaises. Nous découvrons progressivement de quelle façon les états mentaux positifs renforcent l’immunité, en activant le centre de récompense du cerveau. Ces résultats soulignent l’importance de prendre en considération le patient dans son ensemble pour le traitement, et pas seulement sa maladie. Surtout quand on sait que l’annonce du diagnostic d’une maladie chronique peut générer une forte dose de stress.

Jayashri Kulkarni : Professeur de Psychiatrie

La santé mentale influe sur la santé physique de nombreuses façons. En affectant les hormones (l’hormone du stress en particulier), le système immunitaire et notre humeur (en favorisant notamment l’anxiété), les événements indésirables qui surviennent au début de la vie ont un impact sur le mental. Tous ces facteurs peuvent non seulement se traduire par des troubles physiques, mais aussi retarder le rétablissement en cas de problèmes de santé. Pendant beaucoup trop longtemps, la division entre l’esprit, le corps et l’environnement a limité l’efficacité des traitements médicaux. Maintenant que nous en savons plus sur ces interactions, nous pouvons mieux considérer la façon dont les maladies mentales affectent les maladies physiques.

Michael Roche : Mental Health nurse

Le rétablissement après une maladie aiguë, tout comme notre capacité à vivre avec et à gérer efficacement une maladie chronique, peuvent être fortement influencés par la façon dont nous nous voyons nous-mêmes, et dont nous considérons la maladie à laquelle nous sommes confrontés. Pour compliquer encore les choses, il arrive que la maladie physique entraîne comme réponse le développement d’un trouble mental, tel que la dépression, qui peut compromettre davantage notre bien-être et notre capacité de guérison.

Sarah Mansfield : Médecin Généraliste

Le bien-être psychologique des patients doit être renforcé en vue d’améliorer leur qualité de vie, plutôt que dans la perspective de changer le cours de leur maladie.

Le Kinésiologue n’établit aucun diagnostique médical, ne prescrit pas et ne traite pas. Il ne demande jamais de suspendre un traitement. Il apporte un complément éventuel aux professionnels de santé dans le domaine de la gestion du stress et des émotions. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s